cbd psychoactif

Est-ce que le CBD est un psychoactif qui fait planer ?

L’une des questions les plus fréquentes que nous entendons au sujet du CBD est la suivante : « Le CBD est-il psychoactif ? ». La réponse courte est non, le CBD en soi n’est pas psychoactif.

Mais il y a beaucoup plus que cela. Lisez ce qui suit pour tout savoir sur le sujet !

Définition du CBD

Le cannabidiol, mieux connu sous le nom de CBD, est un composé de la plante Cannabis sativa, également connue sous le nom de chanvre industriel.

Le CBD est l’un des plus de 100 composés chimiques connus sous le nom de « cannabinoïdes » qui composent la plante de chanvre industriel et il est surtout connu pour son potentiel à remédier à une foule d’affections, de symptômes et de maladies.

Parmi les bienfaits pour lesquelles le CBD est souvent mis en avant, citons l’anxiété, la lutte contre les douleurs, la dépression et les crises d’épilepsie. Compte tenu de tous les avantages potentiels du CBD et de sa capacité à résoudre de nombreux problèmes de santé, il est logique que les gens se demandent si le CBD est psychoactif.

Bien que le soulagement possible apporté par le CBD soit sans aucun doute attrayant, de nombreuses personnes pourraient éviter d’essayer le CBD par crainte de se sentir défoncé ou « stone ». Heureusement, ce n’est pas le cas.

Il existe de nombreuses façons de consommer du CBD, selon les préférences de l’utilisateur. Parmi les plus efficaces, citons la vaporisation du CBD et la prise d’huile de CBD par voie sublinguale, c’est-à-dire en déposant l’huile sous la langue et en la maintenant pendant quelques minutes. Parmi les autres options d’utilisation du CBD, citons les baumes et gels topiques, les boissons froides et chaudes, les bonbons et autres comestibles, etc.

Parfois, lorsque nous entendons des termes comme « consommable » et « vaporisation », nous faisons immédiatement le lien avec l’acte de se défoncer et de consommer de la marijuana récréative. Alors que l’utilisation de gateau comme des space cakes et le fait de fumer de la marijuana sont certainement des moyens de se défoncer, ce n’est pas du tout le cas avec le CBD. L’euphorie associée à la marijuana implique un produit chimique entièrement différent : le tétrahydrocannabinol (THC).

Examinons les recherches menées jusqu’à présent sur le CBD, puis explorons les différences entre les deux principaux cannabinoïdes de la plante Cannabis sativa, le THC et le CBD.

Les études sur le CBD

En ce qui concerne l’effet du CBD sur ses utilisateurs et les problèmes de dépendance potentielle, l’Organisation mondiale de la santé déclare que « Chez l’homme, le CBD ne présente aucun effet indiquant un potentiel d’abus ou de dépendance… À ce jour, il n’existe aucune preuve de problèmes de santé publique associés à l’utilisation de CBD pur. »

Les recherches actuelles que nous avons et que nous continuons à recueillir soulignent le potentiel prometteur du CBD comme remède pour un large éventail de maladies, y compris l’alcoolisme, les infections résistantes aux antibiotiques, l’arthrite, la douleur chronique, la dépression, le diabète, l’épilepsie, la sclérose en plaques, le syndrome de stress post-traumatique, la schizophrénie et une pléthore d’autres maladies.

Le CBD a des effets neuroprotecteurs et neurogènes démontrables, et ses propriétés anticancéreuses potentielles sont actuellement étudiées dans plusieurs centres de recherche universitaires aux États-Unis et ailleurs dans le monde comme chez nous, en Europe. Les premiers résultats des études suggèrent que le CBD est sûr, même à des doses élevées.

Certaines personnes qui pourraient être particulièrement intéressées par la question « le CBD est-il psychoactif » sont celles qui luttent ou connaissent quelqu’un qui lutte contre un trouble de toxicomanie. Aussi inhabituel que cela puisse paraître au premier abord, de plus en plus de recherches médicales soutiennent l’efficacité du CBD pour la toxicomanie et l’alcoolisme.

Une étude récente suggère que le CBD est un excellent remède à la dépendance. En effet, le CBD ne serait pas indiqué comme option de traitement potentielle pour les patients souffrant de troubles de la toxicomanie s’il était capable de faire planer ses utilisateurs. Leurs conclusions indiquent que la période d’une semaine de traitement à base de CBD a inhibé la progression des qualités « addictives » présentées précédemment et a empêché les rechutes pendant une période allant jusqu’à 5 mois.

Ainsi, non seulement le CBD est efficace pour prévenir les rechutes chez les toxicomanes et les alcooliques, mais les avantages qu’il procure sont également durables, ce qui est crucial dans la lutte contre la toxicomanie.

Le THC, quant à lui, a des effets complètement différents sur ses utilisateurs.

La différence entre le THC et le CBD

Le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD) sont deux des principaux cannabinoïdes présents naturellement dans la plante Cannabis sativa.

Le cannabis riche en CBD est soit non psychoactif, soit moins psychoactif que la marijuana dont les souches sont dominées par le THC. Il est essentiel de vérifier le pourcentage de THC dans un produit CBD donné, afin de s’assurer qu’il est totalement exempt de THC ou qu’il n’en contient que des traces (le taux légal en France est de moins de 0.2%). Alors que le CBD, en lui-même, ne peut pas provoquer de défonce, le THC le peut – il est donc nécessaire d’être attentif lors de vos achats. Il est recommandé de passer par des sites internet de confiance comme vous pourrez trouver sur mon classement des meilleurs sites de CBD.

Avoir accès à des variétés de cannabis riches en CBD est une alternative très attrayante pour les patients qui cherchent à se soulager et qui veulent éviter les sentiments parfois problématiques de la défonce ou du coté planant qui accompagnent un high de THC. Heureusement, la plupart des produits commercialisés sous le nom d’huile de CBD sont extraits de la plante de chanvre industrielle et contiennent des quantités négligeables de THC, voire pas du tout.

En conclusion, est-ce que le CBD est un psychoactif ?

Bien que le CBD ait techniquement la même composition chimique que le THC, ses atomes sont disposés différemment et ne provoquent pas d’effets psychoactifs.

Cela signifie que lorsque vous utilisez le CBD à des fins médicales, vous êtes susceptible de réduire les symptômes sans les effets sur votre capacité cognitive. Ainsi, pour ceux qui cherchent à profiter des nombreux avantages de la plante de cannabis sans être sous l’emprise de la drogue, vous pouvez être sûr que le CBD est un bon choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *